Comment un soin corporel peut-il changer votre journée ?

Je le sais. J’ai des jeunes autour de moi. Et chaque fois que j’ose dire « tes mains sont un peu rèches » ou « mais ce n’est peut-être pas ton pull qui gratte, c’est peut-être ta peau qui est assoiffée », j’ai droit en retour à un regard qui scrute aussitôt le plafond accompagné d’une moue un rien condescendante, voire à une réplique cinglante « oui mais moi j’aime pas les crèmes, ça colle », ou alors « j’ai pas le temps de me tartiner et puis j’en ai pas besoin », une manière encore assez soft de me dire qu’au fond, je suis une vieille peau, qui a des habitudes d’un autre âge (comprendre : de mon âge) et qui a vraiment du temps à perdre (comprendre : vu qu’à mon âge, on a du temps à perdre).

De fait, toutes ces remarques sont vraies, sur toute la ligne. C’est vrai qu’il faut prendre dix minutes de plus le matin, voire même le soir avant de se coucher, ou au moins quelques fois par semaine, et que c’est du temps. Mais le temps c’est toujours la même chose, tout dépend de ce qu’on en fait. C’est vrai aussi que j’ai de l’expérience en matière de dessèchement de la peau, les mains rêches, les coudes râpeux, la peau qui gratte… et toutes les sensations de picotements et de tiraillements qui l’accompagne. Désagréable, toujours, et encore plus en hiver quand, aux agressions de la température, s’ajoute celles du chauffage intérieur. Ah là là… C’est vrai qu’il y a plus grave dans la vie. Mais c’est vrai aussi que tous ces petits désagréments, par-delà lesquels la jeunesse veut passer en force, finissent par irriter (et pas que la peau) au risque de gâcher la journée, ou tout du moins la rendre moins souple, soyeuse et saine qu’elle n’aurait pu l’être.

Il est vrai surtout qu’il n’y a pas d’âge pour être mal dans sa peau. Cette expression courante en dit long. Elle rappelle que si nous nous sentons mal dans la couche d’épiderme qui nous protège contre les agressions extérieures, nous nous sentons mal tout court. Sans raisons, car si notre peau nous protège nous lui devons bien de la protéger aussi. Comme on prend bien soin d’enduire la peau des bébés de crème douce dès ses tous premiers instants. Comme, dans toutes les civilisations, de la naissance à la mort, on se masse avec des huiles – d’argan, d’olive, d’amande, de monoi, de coco… - des onguents – de karité, de gelée royale, de plantes, de fleurs, de carotène ou de fruits… -, et ce depuis toujours.

C’est tout ce long savoir millénaire que nous avons recueilli et qui aujourd’hui fait l’objet des recherches des plus performants laboratoires de dermato-cosmétique. Il nous est facilement accessible en crèmes à mains, en laits de douche crémeux, en laits après-douche, en lotions, crème, pommades, huiles sèches, et jusqu’aux merveilleuses lotion parfumées à la fragrance des parfums les plus célèbres des grands parfumeurs. Tout un monde de soins dermatologiques qui sont à la fois des médicaments performants et des plaisirs de douceurs et de senteurs. Des attentions dont notre peau, chaque centimètre de notre peau, mérite bien, après tout ce qu’elle fait pour nous, tout au long de notre vie.

Ça vaut bien dix minutes de notre journée, non ?

Dealy vous offre une très longue liste de soins corporels, pour tous les usages et pour tous les portefeuilles. Lisez bien leur contenu et choisissez celle qui convient le mieux aux besoins de votre peau. Elle vous le rendra bien. Et votre journée pourrait bien en être changée.

Découvrez nos produits corporels :

Article rédigé par Aline, spécialiste beauté.